New Fuck Token

Fin mars 2021, je sortais de l’hôpital. J’essayais d’être positif. Je décidais de faire fortune avec les NFT. Ces oeuvres d’art transformées en monnaie virtuelle, filles du Bitcoin. J’ai trouvé une nouvelle cause perdue. Les gens argentés sont prêts à soutenir les artistes. J’essaye de leur vendre des NFT (Non Fongible Token ou New Fuck Token) J’ai mis le prix bien trop cher pour un simple GIF animé : mille dollars pour soutenir les musiciens en période de crise (en l’occurrence pour me soutenir moi). J’espérais inspirer un mouvement de fond partagé par d’autres musiciens qui en ont assez de faire des CD pour rien et de perdre de l’argent en permanence. J’avais conçu un système complexe pour transformer les clés publiques de Bitcoin, Ethereum et portefeuille électronique « Metamask » en musique. Une clé publique comprend de 20 à 30 chiffres ou lettre ne voulant rien dire, un code en forme de mot de passe. Dans la musique classique le solfége anglo-saxon nomme les notes A, B, C etc (La, Si, Do etc) on connait le fameux BACH (Si, La, Do, Sib) ou CAGE (Do, La, Sol, Mi). En parallèle j’avais forgé des petits GIF animés que j’avais déposés sur le site « Opensea ». Ma page s’appelle le « Musée des invendus ». Raté. Échec complet. Je n’ai rien vendu, rien de rien.

ma clé publique pour échanger des fractions de Bitcoin : 1musicpip5WK71jc1Le9pAbCQ2PDkDF5n
ma clé publique pour échanger des fractions d’Ethereum : 0x45e619F699c756f5cDE60C063c99967912a57962
ma « wallet address » Metamask : page unsold_museum (vente de NFT sur opensea.io) https://opensea.io/unsold_museum
0xb580f91d732af56acbd6a9a7e36cad6b2bb67f3f