Le studio Thailand Music Maker de Bangkok

Juillet 2022. Une Thaïlande folk touristique peut en cacher une autre, celle des musiciens créatifs, artistes et entrepreneurs aventureux. J’étais invité par Tommy Hanson à visiter son merveilleux studio TMM (Thailand Music Maker) web.facebook.com/thailandmusicmaker/ installé dans un environnement génial avec un bar, des peintures murales et des plantes tropicales comme partout à BKK. Sur GoogleMap, le lieu est repéré sous le nom de « Brownstone » toujours dans le centre de Bangkok mais à 22 kilometres à l’autre bout de l’artère est-ouest « Sukhumvit » où je loge à l’hôtel, la ville est gigantesque, hallucinante, cité d’énergie électrique arrosée par les pluies de moussons. J’étais venu avec mon saxo electro EMEO et nous avons improvisé avec un synthé SIAM MODULAR fabriqué à Chiang Mai au Nord du pays, le synthé est au format eurorack, le standard actuel. Renseignements sur web.facebook.com/siammodular/ Le synthé sonne d’enfer, vibrations analogiques très chaudes et puissantes (en plus du talent de musicien de Tommy, un américain qui parle Thai, installé à Bangkok depuis 5 ans). Thanks Tommy it was great !

Le Bamsha café de mon ami Bank

Août 2022. La saison des pluies en Asie est l’art de passer entre les gouttes. Ça ne marche pas toujours. A 5 minutes près c’est gagné ou perdu. Sec ou mouillé. « Dry » ou « Effect » en version electro. Réverbération, écho, phasing ou signal net. Je suis passé dire au revoir à mon pote Bank dans son  » Bamsha Café« , c’est une sorte de salle de répétition, lieu de rendez-vous pour artistes, minuscule café donnant sur la rue Phra Sumen, etc Ce lieu est magique et me fascine. On a fait une petite jam d’adieu avec Pornpipat à la basse. Puis je suis rentré juste avant l’orage presque sec. Chainad Bavorntreerapak (dit Bank) m’a invité dans son lieu : « Bamsha Café » dans la vieille ville de Bangkok (entre la place de la Démocratie et le fleuve Chao Phraya) un endroit charmant ou il joue et dessine chaque jour tout en servant quelques consommation aux rares clients qui passent. Il est guitariste, joue du koto et des synthétiseurs, de plus il est un très bon dessinateur. Je me sens très proche de lui : pour aborder l’amour du jazz (au mur il y a des dessins de Dolphy, Monk, Mingus, etc.) il faut s’enfoncer dans ses propres racines. En l’occurrence le Japon est loin de la Thaïlande, mais il y a une vérité universelle cachée dans cette musique pentatonique.

Bangkok Noise and roll – Street Gig (No.38)

Dimanche 31 juillet 2022 au « Bangkok Noise and roll – Street Gig (No.38) » avec le formidable Bank guitare et synthétiseur. A fond dans l’énergie créative de la ville. Expérience puissante avec mon nouveau saxo électronique EMEO. Photos Fern Atit.

Une superbe video qui montre la genèse du projet “Bangkok Street Noise and Roll” : organiser des concerts sauvages dans la ville ou les bars salles de concert etc étaient fermés pendant le Covid.

Doc(k)s

Mercredi 08 juin 2022, soirée DOC(k)s – actions performance : Une vingtaine d’artistes au Studio 34, rue Montholon à Paris. J’ai participé à une sorte d’homage à Julien Blaine qui, malade, n’avait pu venir. Joël Hubaut a lu le texte de Julien en immitant sa voix de stentor. Lecture à fond les manettes dans le plus pur style des performances du Julien Blaine des années 80 accompagné par moi à la clarinette basse fortissimo comme un train décollant vers l’espace de la poésie. Puis j’ai lu en solo des extraits de « Rubato Sampling« , des réflexions sur Joel Hubaut, Julien Blaine et Bernard Heidsick. Merci à Jigfree Jigfree pour les photos.

hdr